Page Title

Thématiques

Les études réalisées par le BFP sont essentiellement articulées autour de 11 thèmes principaux : Comptes et analyses environnementaux, Comptes et analyses sectoriels, Développement durable, Economie internationale, Energie, Etudes structurelles, Finances publiques, Marché du travail, Perspectives et analyses macroéconomiques, Protection sociale, démographie et prospective, Transport.

Démographie

Contact

  • https://demo.plan.be

Newsletter Institut Interfédéral de Statistique (n° 3 – Octobre 2022) [20/10/2022]

L’Institut interfédéral de Statistique (IIS), dont le Bureau du Plan fait partie, a publié le troisième numéro de sa "IIS newsletter". Par le biais de cette newsletter, l'IIS entend fournir, deux fois par an, un aperçu de ses activités aux utilisateurs professionnels des statistiques officielles.

Perspectives démographique 2021-2070 - Update : nette révision à la hausse de la croissance de la population en 2022 suite à la guerre en Ukraine [09/06/2022]

Le Bureau fédéral du Plan a mis à jour sa projection démographique. Cette révision table sur 83 000 réfugiés en provenance d’Ukraine en 2022. Dans un contexte qui reste incertain, la croissance attendue pour 2022 s’établirait à 133 000 habitants. Etant donné le statut de protection temporaire de ces migrants, le scénario retient que 80% de ces migrants quitteront la Belgique durant la période 2023-2024. La croissance démographique à long terme n’est donc pas impactée.

Webinar - 31/03/2022 : Projections de population à l’échelle nationale et régionale par type de ménage (2070) [08/03/2022]

Après une brève présentation des perspectives de population, ce séminaire est consacré aux projections, jusqu’à l’horizon 2070, du nombre de ménages par type (familles monoparentales, cohabitants, mariés, ménages d’une personne, individus en ménages collectifs…) aux niveaux de la Belgique et des Régions. De ces tendances, des enjeux sociétaux seront mis en évidence. 

Les slides et l'enregistrement sont disponibles

Hausse de 1,3 million d’habitants d’ici à 2070, par rapport à 1,5 million durant les 30 dernières années. La crise sanitaire n’influence pas cette croissance [08/02/2022]

La crise sanitaire a affecté la croissance démographique de la Belgique en 2020, mais dans une moindre mesure qu’envisagé dans les Perspectives de l’an dernier. En particulier, les migrations internationales ont été peu influencées par les restrictions à la mobilité internationale. L’espérance de vie repart à la hausse dès 2021. La crise sanitaire ne devrait pas avoir de conséquences sur la croissance démographique à long terme.

Perspectives démographiques 2021-2070: 13 millions d’habitants en Belgique en 2070 [08/02/2022]

La population de la Belgique augmentera de 1,3 million d’ici à 2070 pour atteindre 12,9 millions d’habitants, mais la croissance annuelle ralentit. Facteur principal de cette croissance ? La migration internationale. L’espérance de vie des Belges repart à la hausse dès 2021. Ces évolutions ressortent des nouvelles projections démographiques du Bureau fédéral du Plan.

Contact

  • https://demo.plan.be

La démographie – principalement la population et les ménages– intervient dans de nombreux thèmes traités au BFP.

Les projections de population sont un paramètre-clé lorsqu’il s’agit d’étudier les effets du vieillissement de la population, sujet qui préoccupe de plus en plus les gouvernants tant de Belgique que des autres pays européens.

Le vieillissement de la population, ou croissance de la part des personnes âgées dans cette population, résulte notamment à la fois de la baisse de la fécondité et de l’allongement soutenu de l’espérance de vie. Il ne va pas sans conséquences financières importantes pour le budget des pouvoirs publics. La modification de la structure de la population induit en effet une baisse de la population d’âge actif susceptible de payer des cotisations et des impôts, et d’autre part, gonfle le nombre de personnes plus âgées bénéficiaires de pensions publiques et de soins de santé plus importants.

Les paramètres essentiels déterminant la population doivent dès lors être étudiés soigneusement : la fécondité, les probabilités de décéder, les décisions de migrer à l’intérieur du pays, de partir à l’étranger ou d’en venir.

En plus d’être une des composantes du modèle démographique, la projection des quotients de mortalité est nécessaire dans le cadre de la loi du 28 avril 2003 relative aux pensions complémentaires. Cette loi prévoit que la FSMA se base sur les tables de mortalité prospectives établies par le BFP pour fixer les règles d’actualisation utilisées pour la conversion d’un capital en rente.

L'appréhension de la population sous la dimension « ménages » est également fort utile pour de nombreux aspects de la vie sociale (ex. expansion des ménages monoparentaux, souvent des femmes seules, ou des ménages d'une personne âgée pouvant rencontrer des problèmes de pauvreté ou de manque de soutien) et de la vie économique (incidence sur les logements, le transport, la mobilité, la consommation, la fiscalité, etc.). Dans ce cadre-là, en parallèle avec les projections de population, le BFP réalise également des projections de ménages.

Méthodes et instruments

Trois modèles sont utilisés dans le cadre des perspectives démographiques :

  • le modèle utilisé pour les perspectives de population à long terme se base sur la méthode de composantes. Il s’agit par conséquent d’un modèle itératif qui, partant de la dernière observation par âge, sexe et nationalité, applique les hypothèses relatives à la fécondité, la mortalité et les migrations (internes et internationales) pour calculer la population au 31 décembre de l’année. La méthodologie permettant de définir les hypothèses pour chaque composante fait partie intégrante du modèle démographique. Le modèle projette la population à long terme (01/01/2061) par âge et sexe pour chaque arrondissement.
  • Le modèle utilisé pour les perspectives de ménages est un modèle statique, décomposant, par âge, sexe et arrondissement, les perspectives de population sur la base du taux d’appartenance à une position au sein du ménage. Les positions sont définies selon la typologie LIPRO (Lifestyle Projections) qui permet de mettre en évidence la situation de fait d’un individu et non la situation de droit. Les taux d’appartenance à une position au sein du ménage ne sont pas constants sur la période de projection. Ils sont extrapolés, par âge, sexe et arrondissement, sur la base de l’évolution historique (récente), avec un effet de saturation à long terme.
  • le modèle utilisé pour calculer les tables de mortalité prospectives se base sur les observations de population (naissances, décès, population). Il estime des courbes futures des quotients de mortalité par âge et par sexe sur base d’un modèle spécifique et permet de générer les tables prospectives de mortalité qui servent d’hypothèse aux perspectives de population.

  5 derniers communiqués [Plus]

  5 dernières bases de données [Plus]

  5 dernières publications [Plus]

Contact

  • https://demo.plan.be
Please do not visit, its a trap for bots